Logo ARS


Intoxication au monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant très difficile à détecter : il est invisible, inodore et non irritant. Il résulte d'une mauvaise combustion au sein d'un appareil fonctionnant grâce à la combustion de gaz, de bois, de charbon, d'essence, de fuel ou encore à d'éthanol.

L’intoxication oxycarbonée (au monoxyde de carbone) est la première cause de mortalité toxique en France.
La population du Languedoc-Roussillon n’est pas épargnée !


RECOMMANDATIONS

  • Faire entretenir régulièrement les appareils de chauffage et de production d’eau chaude par un professionnel qualifié.
  • Faire vérifier et ramoner le conduit de cheminée qui doit être en bon état et raccordé aux appareils de chauffage et de production d’eau chaude.
  • Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid
  • Aérer quotidiennement les habitations.

Par ailleurs, il convient de respecter scrupuleusement les consignes suivantes :

  • Ne jamais utiliser des groupes électrogènes à l’intérieur des bâtiments ou dans des lieux clos, les utiliser exclusivement à l’extérieur.
  • Ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.
  • Ne pas utiliser les chauffages d’appoint en continu. Ces appareils ne doivent fonctionner que par intermittence.

Vous pourrez retrouver des informations sur l’année en cours dans le bulletin de surveillance des intoxications par le CO diffusé par l’InVS.

Contrairement aux années précédentes, sa périodicité est désormais adaptée à l’actualité. En particulier, le prochain bulletin national sera publié au moment où le nombre de signalements augmente de manière significative.
Ensuite, le bulletin sera publié toutes les deux semaines.

Pour le consulter clic ici