Logo ARS


Le Plan Stratégique Régional de Santé

Consultation du PSRS - Avis de Consultation du PSRS au RAA selon la procédure législative définie à l’article L1434-3 du code de la santé publique.

Le Projet Régional de Santé (PRS) développe la vision politique de l'agence à moyen et long terme en ce qui concerne l'organisation régionale de santé en Languedoc-Roussillon. 
Le Plan Stratégique Régional de Santé (PSRS), première étape de construction du projet régional, est essentiel dans la mesure où il constitue le socle commun de tous les domaines d’intervention de l’agence.
Une large phase de consultation entre février et avril 2011 à laquelle vous avez été associé ainsi que l’ensemble des usagers, professionnels et élus de la région, a permis de définir le Plan Stratégique Régional de Santé.
Au regard des nouvelles dispositions prévues par la loi n°2011-940 du 10 août 2011, le PSRS, préalablement à son adoption définitive, doit faire l’objet de la procédure suivante :

  • Avis de mise à la consultation au recueil des actes administratifs (RAA)
  • Mise en ligne sur le site de l’ARS
  • Recueil des avis du préfet de région, du conseil régional, des conseils généraux, des conseils municipaux, de la conférence régional de la santé et de l’autonomie dans un délai de deux mois à compter du 02 septembre dans de la parution au RAA.

Condition formelle de recevabilité des avis

La conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie, le Préfet de région et les collectivités territoriales du Languedoc-Roussillon transmettent leur avis accompagné de toutes observations, remarques ou propositions dans un délai de deux mois à compter de la présente consultation.
L’avis d’une collectivité territoriale est émis par l’assemblée délibérative. La transmission de la délibération peut se faire selon tout moyen (sous forme papier ou électronique) permettant d’établir une date certaine à l’adresse suivante :

Madame Le Directeur Général
de l’ARS Languedoc-Roussillon
Parc Club du Millénaire
1025 rue Henri Becquerel
CS 30001
34067 MONTPELLIER Cedex 2
ARS-LR-DSP@ars.sante.fr

PSRS soumis à la consultation
Les documents de travail réalisés
Résumé du PSRS

Dans un contexte régional marqué par une grande précarité, mais aussi une offre de santé importante, l’ARS souhaite « déplacer le centre de gravité du système de santé vers des enjeux de Santé Publique favorisant une démarche préventive, une organisation des soins de ville et le soutien à domicile ».
Les résultats perfectibles en matière de mortalité prématurée renforcent la nécessité, plus que dans d’autres régions, de promouvoir des comportements favorables à la santé (couverture vaccinale notamment). L’ARS a souhaité mettre l’accent sur l’accessibilité, enjeu majeur régional, qui nécessite engagement et innovation permanents, qu’elle soit géographique, financière, sociale ainsi que sur le parcours de vie des personnes handicapées. L’Agence portera en exigence opérationnelle l’« évitabilité » tant par une politique de prévention et plus largement de promotion de la santé, que dans la recherche de la meilleure adéquation des parcours de santé.
Les domaines suivants feront l’objet d’interventions prioritaires de l’ARS sur un nombre limité de focus :

Maladies chroniques : pathologies correspondant à des enjeux de fortes mortalité et morbidité régionales: cancer, AVC, IRC, VIH. 
Comportements favorables à la santé : prévention de l’obésité infantile, comportements alimentaires, maintien d’une couverture vaccinale chez les
enfants (cible ROR), prévention des addictions chez les adolescents et jeunes adultes, interruption volontaire de grossesse et lutte contre le tabagisme chez les jeunes femmes. 
Dépendances et handicap : maladie d’Alzheimer, soutien à domicile et parcours de vie des personnes handicapées. 
Parcours en santé mentale : évitement des ruptures de parcours chez les adolescents et jeunes adultes. 
Sécurité sanitaire : réduction des risques pour la santé liés à des facteurs environnementaux et développement des politiques de prévention des risques (protection de la santé des populations vivant en habitat insalubre - qualité de l’eau d’alimentation – prévention des infections associées aux soins - bon usage du médicament).
  
  Sur toutes les priorités, l’Agence souhaite améliorer la performance dans les parcours de santé, en s’appuyant sur les coopérations, les retours à l’équilibre et les prises en charge et recours aux soins évitables.

Ce plan stratégique fait le pari de

l’inter-sectorialité : l’ARS recherchera tous les partenaires susceptibles de partager avec elle priorités et actions 
l’ancrage territorial des actions : l’ensemble des priorités devront avoir des traductions concrètes pour les populations dans des projets de santé de territoire et en respectant la diversité des territoires.