Logo ARS


Prévention de la légionellose

Les légionelles sont des bactéries présentes de façon naturelle dans les eaux douces et les sols humides.
Elles peuvent proliférer dans les installations où la température de l’eau est comprise entre 25°C et 45°C, où les eaux sont stagnantes, en présence de tartre, de corrosion des canalisations, d’amas de microorganismes (biofilm) :

La légionellose est une infection pulmonaire aigüe qui peut être bénigne (fièvre de Pontiac) ou grave (légionellose), voire mortelle (11% des cas déclarés) si l’individu est fragilisé.
Ses symptômes sont proches de ceux d’une grippe : frissons, toux, forte fièvre, difficultés respiratoires parfois nausée et confusion.
L’infection peut être guérie par la prise d’antibiotiques dès l’apparition des premiers symptômes.
La présence de légionelles dans l’eau n’est pas une condition suffisante pour provoquer la maladie. La contamination se fait par voie respiratoire notamment lors de l’inhalation de gouttelettes d’eau produites par des équipements mal entretenus. La contamination peut survenir par exemple en prenant une douche, en respirant les embruns de fontaines décoratives ou brumisateurs, ….
Les cas de légionellose constatés doivent être déclarés par le médecin et le biologiste à l’InVS (Institut de Veille Sanitaire).

La procédure de déclaration est disponible sur le site de l’InVS : http://www.invs.sante.fr/Espace-professionnels/Maladies-a-declaration-obligatoire/31-maladies-a-declaration-obligatoire

Cet imprimé est à adresser à l’ARS :

Téléphone : 04 67 07 20 60
Envoi de données confidentielles, télécopie : 04 57 74 91 01
Courriel :
ARS-LR-SECRET-MEDICAL@ars.sante.fr

Hors jours ouvrés, précéder l’envoi courriel ou fax d’un appel téléphonique au 04 67 07 20 60.

La prévention de la légionellose nécessite donc une surveillance constante des environnements à risque et une intervention rapide en cas de contamination.

retour Haut page